Cliquez sur le dessin pour visualiser l'image originale



Le "Roi de la Terre" à Honk Hong roule en MGB - volant à droite - dans l'épisode "Les fils du Dragon" dessiné par William Vance (William Van Cutsen) en 1968.

14 dessins répartis sur 8 planches, publiées chez Dargaud, dans le volume 2 de l'Intégrale (pp. 118-125).

Quelques années plus tard, Bob se retrouve de nouveau au volant d'une MGB. Il est aux Philippines, dans l'aventure intitulée "Un parfum d'Ylang-Ylang" (1995). C'est Coria qui est au dessin.

Le volant est toujours à droite, mais les garde-boue et le pare-chocs arrière sont un peu spéciaux, au moins sur le premier dessin. "La petite voiture de sport" est qualifiée de "modèle ancien" et elle "n'est pas capable de lutter contre la puissante limousine" - Aaarrhhg !

6 dessins sur 2 planches, publiées chez Le Lombard, dans le tome 12 de l'Intégrale (pp. 13 & 14).

Précédemment, Gérald Forton avait fait évoluer Bob Morane dans d'autres MG : une MGA dans "Le mystère de la zone Z", une MGB roadster dans "L'ennemi sous la mer" et une MGB GT dans "La malédiction de Nosférat".

Ces aventures, étaient prépubliées dans des hebdomadaires, Femme d'Aujourd'hui pour les deux premiers et le journal Pilote (1967) pour le dernier. Mais alors que "Le mystère de la zone Z" est publié en 1964 chez Marabout, il faut attendre respectivement 1995 et 1997 pour voir publier les deux autres en album chez Claude Lefrancq.

Cette fois la MGB est la voiture personnelle de Bob. Mais la roadster n'apparaît que dans les trois premières cases de "L'ennemi sous la mer", alors que Bob et Bill utilisent la GT pour se rendre en Sildavie (avec un "i", et non un "y" comme dans Tintin) au milieu des Carpates enneigées dans "La malédiction de Nosférat".

Dans ses romans, Henri Vernès préfère voir Bob piloter sa Jaguar (de la XK120 à la XJS, en passant par la Type E, selon les époques), au moins lorsque son héros évolue à domicile...


Une BD de Yann et Conrad, publiée dans le Journal de Spirou.


BD écrite par des plagiaires irrespectueux ? Ou par des admirateurs éperdus de Bob Morane, Bill Ballantine et consorts? Pour avoir si bien typé les attitudes et choisi les dialogues, je crois sans hésiter à la seconde solution.

Pour les amateurs : outre les deux volumes publiés chez Glénat - où Bob Marone roule en MGA - deux aventures "inédites" sont disponibles sur le Web (voir source ci-dessous). Il manque malheureusement une planche (planches 14 et 15 identiques) dans l'histoire dont sont extraites les images ci-contre (la seule qui mette en scène une MGB).
Source : URL


Gaston Lagaffe - héros d'un des plus grands maîtres de la BD belge : Frankin - a bien failli rouler en MGB (GT) et abandonner son ancêtre de Fiat 509. Publiée dans le Journal de Spirou, cette planche illustrait un numéro de 1966 paraissant au moment du salon de l'automobile de Bruxelles. En album, cette planche est la première du tome 6 de Gaston publié chez Dupuis (1968).


Une vraie MGB GT coupée en deux...

On note la collaboration de Jidéhem, le dessinateur spécialiste des voitures en tout genre dans le Journal de Spirou (voir Starter ci-dessous).
Les dessins de voitures sont nombreux dans les histoires de Frankin. Il est rare que l'on ne puisse reconnaître le modèle, tant le dessin est précis (Jidéhem y est souvent pour beaucoup). Parmi les paysages urbains, quelques MGB sont bien croquées.

Spirou et Fantasio
 

Dans les histoires de Spirou et Fantasio, Frankin donne libre cours à son imagination pour dessiner les véhicules les plus divers et les plus originaux (voir l'armada de Zorglub). Les voitures, réelles et imaginaires, sont nombreuses, et parmi elles, beaucoup d'anglaises dont la MGA qui apparaît dans plusieurs albums. Dans "Panade à Champignac" (n° 19, Dupuis, 1969, p. 26), dernier volume signé par Frankin seul, une MGB s'efforce, avec d'autres voitures, de faire valser l'agent Bambois au carrefour de Chantrelles-sous-Bois.

Michel Vaillant

Dans la BD franco-belge, ce sont évidemment les aventures du pilote Michel Vaillant, publiées dans le journal de Tintin dès la fin des années 50, qui constituent la référence en matière d'automobile. Malgré la contemporanéité, Jean Graton n'a pas souvent dessiné de voitures MG dans ses ouvrages.


Dans "Le 8e pilote" (1965) on découvre, à la page 44, une MGB au départ du rallye des Tulipes, entre une Alfa et une Porsche.

Quelques pages plus loin, dans la même aventure, apparaît aussi une MGA au départ de Liège-Sofia-Liège.


Clifton
 

Dans les aventures de Harold Wilberforce Clifton, BD rime avec MG. Mais c'est la série TD qui est omniprésente. On trouve bien ici ou là une Midget ou une MGA, mais visiblement, le modèle B n'est pas la tasse de thé des dessinateurs successifs de la série. La seule pièce à conviction gît à l'état d'épave chez un démolisseur à la page 24 de "7 jours pour mourir" (De Groot & Turk, 1979, aux éditions du Lombard). Une vue arrière encore plus partielle de la même MGB apparaît à quelques reprises dans les pages suivantes.
En tout cas, dans cette aventure, Clifton rêve d'un fameux démolisseur, car à côté de l'épave de MGB, on trouve, entre autres, une TR4 dans un très bon état, une Austin-Healey ou une AC (?) et on aperçoit même la carcasse d'une forteresse volante !?!
Quelques années plus tard, dans "Dernière séance" p. 26, les mêmes auteurs reproduisent la scène dans le décor du film biographique sur la vie de Clifton. Les objets sont disposés un peu différemment, mais il y a toujours l'arrière d'une MGB (verte cette fois) parmi les carcasses de voitures...

Starter & Sophie

La rubrique Spirou Auto est entamée en 1950 par Wauters, rejoint dès 1951 par Franquin. Ensuite, c'est Jidéhem (Jean De Maesmaker) qui collabore avec Wauters, puis reprend seul la rubrique auto du Journal de Spirou. Il collabore aussi avec Frankin pour les aventures de Spirou et Fantasio et celles de Gaston Lagaffe (où il prête d'ailleurs son nom au De Maesmaker des fameux "contrats"). Jidéhem met en scène Starter, le mécano-pilote-essayeur officiel du journal. Parmi ses innombrables essais, plusieurs sont consacrés aux MG, et plus particulièrement aux MGB.

Le premier essai d'une MGB paraît dans le n° 1289 du 27 décembre 1962 (pp. 40-41) sous le titre "La nouvelle MGB". Moins d'un an plus tard, après le succès de la MGB aux 24 h du Mans, Jidéhem publie "La MGB et les jeux du grand cirque" dans le n° 1330 du 10 octobre 1963 (pp. 32-33). Enfin, en 1965, avec l'apparition du moteur 5 paliers, paraît "MG B Des galops sans caprices".

Dès 1961, Jidéhem publiait des essais sur "25 ans après : la nouvelle MG Midget" (Spirou n° 1226) et sur la "MG 1600 MK 2" (MGA, Spirou n° 1236). Il publiera également les essais de la "MGB-GT" (Spirou n° 1462, 1965), "the Big MG" (Spirou n° 1562, 1968) et 4 pages sur la "MG-C" (Spirou n° 1571, 1968, pp. 16-19). Les MGB et Midget illustrent aussi des articles plus généraux, notamment sur les voitures sport, ou à titre de simple ornement. La plupart de ces planches sont reprises ici.

Un tout grand merci à mon collègue Emile Mérenne, à Jean-Michel Delroeux et à Louis Lardenois qui m'ont donné accès et/ou transmis plusieurs des planches issues des collections originales de Spirou.

Anecdote :
En découvrant cette page Web, Johan Van Regemorter m'apprend qu'il est l'heureux possesseur depuis 1981 d'un MGC rouge, comme dans la BD, dont le premier propriétaire n'était autre que Jacques Wauters, le créateur de la série Starter !

Starter est aussi un personnage de bande dessinée, aux côtés de qui apparaît l'espiègle Sophie qui deviendra vite le héros principal de la série. Avec JDM, les véhicules de toutes sortes y sont bien sûr nombreux, et Vicq (A. Raymond) est l'auteur de plusieurs scénarios. Une MGB apparaît brièvement dans l'épisode "Le douanier Rousseau", et une autre, conduite par une jolie fille, finit mal (la MG, pas la jeune fille) dans l'épisode "L'inspecteur Céleste". Des vues partielles de MGB figurent aussi dans quelques autres aventures.


Willy Lambillotte, alias Lambil - célèbre pour sa reprise des Tuniques bleues - crée la série Sandy et Hoppy (un jeune australien et son kangourou) en 1959 dans le Journal de Spirou. Dans l'aventure intitulée "Le docteur volant", Sandy est renversé par un médecin roulant dans une MGB rose du plus bel effet. Elle est présentée sous tous les angles (même avec un échappement à l'arrière droit ?!?). Les dessins sont issus des 4 planches publiées en 1964 dans les n° 1381 et 1382 de Spirou (pp. 42-43) qu'a retrouvés et a bien voulu me confier Jean-Michel Delroeux (merci JM!)



Longue série, créée en 1938 par F. Dineur, mais reprise par Will (Willy Maltaite) dix ans plus tard. Les voitures y sont souvent mises à l'honneur (Plein gaz; 1959). Les héros roulent en voitures de sport : Narval (concurrente de la Turbotraction de Frankin), Matra, puis plusieurs Alfa (marque reprise par le nouveau dessinateur Sikorski). Dans l'épisode "L'ombre sans corps" (Dupuis, 1970), une poursuite dans les rues de Londres - dans la grande tradition du scénariste d'alors, le génial Maurice Tillieux - met en scène une MGB p.31.
Les mêmes Will et Tillieux mettent en scène une MG B dans une situation analogue - poursuite dans les rues de Londres - dans les premières pages de "Sorti des abîmes" (Dupuis, 1972). Mais la MG se fait cette fois percuter par un cyclomoteur en déroute.

 

Dès 1946, Victor Hubinon entame les aventures de Buck Danny, sur des scénarios de Jean-Michel Charlier. BD réaliste et très documentée, elle ne compte que quelques trop rares voitures (mais pour les avions et les bateaux, on n'a que l'embarras du choix...). Dans le "Pilote au masque de cuir" (37e volume de la série, publié chez Dupuis en 1971), Sonny Tuckson, l'inséparable ami de Buck, poursuit une comparse de l'infâme Lady X, fuyant les environs de Karachi à bord d'une MGB rouge. Une vingtaine de cases lui sont consacrées, entre les pages 24 et 28.

Dans Alerte à Cap Kennedy (vol. 32) apparaît une partie du tableau de bord d'une MGB. A peine visible dans l'album par manque de contraste, c'est en consultant les vieux journaux de Spirou que le moyeu du volant m'a sauté aux yeux ! Pas d'autre trace de la voiture dans l'album.

 
Bruno Brazil

Bruno Brazil et
le "Commando Caïman",
des héros au destin peu commun dans la bande dessinée, nés de deux géants de la BD : William Vance (William Van Cutsen) au dessin et Louis Albert (Michel Regnier, alias Greg) au scénario.
Whip Rafale, la jolie "caïmane", pilote une MGB dans plusieurs aventures, notamment "Les yeux sans visage" (Journal de Tintin, 1969-70, album en 1971), et "Sarabande à Sacramento" (Journal de Tintin, 1972-73, album en 1974). Quelques dessins issus des hebdomadaires d'époque.


Illustrées par l'excellent Paul Cuvelier, le créateur de Corentin, les aventures de Line paraissent dans "Line, le journal des chics filles" dans les années 50 *, puis dans le "Journal de Tintin" sur scénario de Greg au début des années 60. Dans les premières planches de l'aventure "Le secret du boucanier", la MGB rouge du Dr. Lombard, papa de Line, fait une rencontre inattendue avec un taureau sur une petite route de Camargue. Ci-joint, plus de deux planches issues des journaux Tintin de juillet 1964, où la voiture est montrée sous tous les angles... y compris par en dessous après qu'elle ait volé dans le décor...
* Le journal des chics filles..., quand on pense que certaines couvertures étaient signées Aslan, celui dont les superbes dessins de pinups allaient faire les beaux jours de la revue "Lui" ...


Mittéi

Jean Mariette, alias Mittéi (ou Hao pour certains scénarios), architecte et peintre liégeois (pardon, de Cheratte !) a participé à d'innombrables séries de BD, tant dans les journaux Tintin que Spirou. Auteur des 3A, de l'Indésirable Désiré ou de l'adaptation des Lettres de Mon Moulin, il est aussi l'illustrateur de la rubrique Tintin Auto. Parmi ces planches, dont le texte est signé par Philippe De Barsy, deux sont consacrées à la Berlinette MGB de Jacques Coune dans le numéro 11 du Journal de Tintin, 1964, pp. 12-13. Elles m'ont été aimablement transmises par mon ami Denis Morin.


Qui ne connaît la voiture jaune de Ric Hochet ? Une Porsche ? C'est vrai qu'il en a "consommé" pas mal, depuis la 356 jusqu'au dernier modèle 911. Mais en 1961, lors des premières aventures en BD du reporter-détective, c'est une MG A 1600, toujours jaune, qu'il conduit. En 67-68, entre deux Porsche, il se permettra même une Volvo P1800, à l'instar de Simon Templar. L'oeuvre monumentale de Gilbert Gascard, mieux connu sous le nom de Tibet, et d'André-Paul Duchâteau est remplie de voitures, généralement très bien réussies. Mais la seule MGB que j'ai trouvée, dans "Alerte ! Extra-terrestres ! " n'est pas la mieux dessinée, contrairement à sa charmante mais perfide conductrice.


Mel et Mirabelle, le savoyard et la parisienne, évoluent dans d'admirables décors du début des années 60 dessinés par Félix Meynet, sur des scénarios humoristiques et policiers de Pascal Roman. Avec Meynet au dessin, les jolies filles sont nombreuses, mais aussi les voitures de l'époque. Parmi celles-ci, la MGB de Charles-Gontrand de la Grignotière est malmenée par Mirabelle dans les rues de Paris, dans l'épisode "Une valse pour Anaïs" paru en 1993 chez Dargaud.


Scott Leblanc est sans doute une des seules BD où la liste des dix titres futurs figure sur le dos de couverture... C'est du Geluck (scénario) tout craché. Devig (dessin) fournit une ligne "plus claire que ça tu meurs", tandis que les allusions aux ténors de la profession sont innombrables. Scott Leblanc est un journaliste animalier un peu débile, héros malgré lui, qu'accompagne le professeur Moleskine dans des aventures trouvant leur cadre dans les faits marquants des années 60. Dans le premier tome, "Alerte sur Fangataufa" paru en 2009 chez Casterman, ils rejoignent un savant à Londres, où une MGB trône devant l'auberge où ils sont réunis.


Thierry Dubois est le dessinateur de la série Jacques Gipar, dans un style très proche de Maurice Tillieux, mais avec de sublimes dessins de voitures d'époque en plus. Il est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages illustrant la Nationale 7 et la Nationale 6. J'avais longtemps cherché un dessin de MG B par Dubois. À partir de 2008, Altaya a sorti une série de miniatures (et diaporamas) typiques de la grande époque de ces nationales, accompagnées de fascicules bien sûr illustrés par Thierry Dubois. Et c'est dans le fasicule 17 qu'enfin, j'ai trouvé une MG B !

 Références


© JP Donnay 2003 à 2014
Créé le 27 juin, 2003 - Mise à jour de la page le 3 novembre, 2016