Rubriques :


Chronologie

1922
Cecil KIMBER devient directeur des Morris Garages (Oxord) - mars
1923
Cecil KIMBER engage une Morris Chummy modifiée au Land's End Trial et remporte la médaille d'or
Construction des premières Morris - M.G. Super Sports sur base de Morris Cowley (MG 11.9)
1924
Construction des Morris - M.G. Super Sports sur base de Morris Oxford (MG 14/28)
1925
Médaille d'or pour la Old N° 1 (KIMBER-MATTHEWS) au London Land's End Trial - 11 avril
Production des M.G. Super Sports à l'usine de Bainton Road, Oxford - septembre
1926
0
1927
Formation d'une société anonyme (Morris Garages Company Limited)
Aménagement dans une nouvelle usine construite pour M.G. à Edmund Road, Cowley, Oxford - 27/09
Lancement de la 14/40 Mark IV
Première victoire d'une M.G. (14/40) dans une compétition internationale, à Buenos Aires
William Morris achète la société Wolseley, appartenant jusque là à la compagnie Vickers
1928
Formation de la société M.G. Car Company Limited (MGCC)
Lancement de la 18/80 Mark I - août
Lancement de la Midget M - octobre
Usage du slogan "Safety Fast"
1929
Lancement de la 18/80 Mark II
Déménagement de M.G. aux anciennes usines Pavlova à Abingdon - septembre
1930
Ouverture officielle dans l'usine d'Abingdon remise en état - janvier
Lancement de la Midget M 12/12
Fondation du M.G. Car Club - 30 octobre
Lancement de la 18/100 "Tigress"
1931
Lancement de la Midget C "Montlhéry"
Lancement de la Midget D
Lancement de la Magna F1 - septembre
1932
Lancement de la Midget J1
Lancement de la Midget J2 - août
Lancement de la Midget J3
Lancement de la Magnette K1 - octobre
Lancement de la Magna F2
Lancement de la Magna F3
1933

Lancement du journal The M.G. Magazine - mai
Lancement de la Midget J4
Lancement de la Magna L1 - mars
Lancement de la Magna L2
Lancement de la Magnette K2
Lancement de la Magnette K3

1934

William MORRIS est anobli et devient Lord NUFFIELD
Lancement de la Midget PA - mars
Lancement de la Magnette NA - mars
Lancement de la Midget Q - août
Lancement de la Magnette KN
Lancement de la Magnette ND
Les moteurs surcompressés sont interdits dans l'Ulster Trophy et bientôt d'autres compétitions
Lancement de la Magnette NE

1935

Lancement de la Midget PB
Lancement de la Midget R
Lancement de la Magnette NB
William MORRIS (Lord NUFFIELD) revend ses parts personnelles de la M.G. Car Company, à Morris Motor Limited, société du Groupe NUFFIELD. - 1 juillet
Cecil KIMBER n'est plus directeur général, mais simple gestionnaire au sein du Groupe, dirigé par Leonard LORD, mais l'ensemble reste sous le contôle de Lord NUFFIELD. Contre toute attente, la direction du groupe NUFFIELD impose l'arrêt des activités de compétition chez M.G., le personnel spécialisé est dispersé et la production automobile change radicalement.
Le journal The M.G. Magazine change de nom et devient : The Sports Car
Lancement de la SA

1936
Lancement de la Midget TA - juin
1937
Lancement de la VA
1938
Lord NUFFIELD (William Morris) acquiert la société Riley et l'intègre dans son groupe
Lancement de la WA
1939
Lancement de la Midget TB - mai
M.G. Car Company devient une usine d'armement militaire
1940
0
1941
Cecil KIMBER est remercié par le groupe NUFFIELD, suite aux contrats qu'il a signés pour M.G. concernant la production de matériel à usage militaire
1942
0
1943
0
1944
0
1945
Cecil KIMBER meurt dans un accident de chemin de fer à Kings Cross (Londres) - 4 février
Lancement de la Midget TC - septembre
1946
Fin de la production d'armement militaire à Abingdon
1947
Lancement de la YA - mai
1948
Lancement de la YT - 27 octobre
1949
La production des Riley est transférée à Abingdon
Lancement de la Midget TD - novembre
1950
Lancement de la Midget TD Mark II
La 10.000e M.G. sort des chaînes d'Abingdon - décembre
1951
0
1952
Lancement de la YB
La fusion du groupe NUFFIELD avec Austin conduit à la formation de la British Motor Company (BMC)
1953
Lancement de la Midget TF 1250 - janvier
Lancement de la Magnette ZA - 21 octobre
Vive moi ! - 27 octobre
1954
Ouverture du département "competitions" de BMC à Abingdon sous la direction de Marcus CHAMBERS
1955
Lancement de la Midget TF 1500
Lancement de la MGA 1500 - juillet
1956
La 100.000e M.G. est construite - 16 mai
Lancement de la MGA 1500 Coupé - septembre
1957
Lancement de la Magnette ZB
La production
des Austin-Healey 100-6 est transférée de Longbridge à Abingdon
1958
La production des Austin-Healey Sprite commence à Abingdon
Lancement de la MGA Twin-Cam - juillet
1959
Lancement de la MGA 1600
Lancement de la Magnette Farina Mark III
1960
0
1961
Stuart TURNER remplace M. CHAMBERS à la tête du département "compétitions" de BMC à Abingdon
Lancement de la Magnette Farina Mark IV
Lancement de la Midget Mark I - juin
Lancement de la MGA 1600 Mark II
1962
La 100.000e MGA est produite à Abingdon - mars
Lancement de la MGB Mark I - 2 octobre
Lancement de la MG 1100 (Sports Sedan) - octobre
1963
Mort de Lord NUFFIELD (William MORRIS)
1964
Ouverture d'un département "Special Tuning" de BMC à Abingdon
Lancement de la Midget Mark II - mars
1965
Lancement de la MGB GT Mark I - octobre
1966

Lancement de la Midget Mark III - octobre
BMC et Jaguar fusionnent pour former le groupe British Motor Holdings - 14 décembre

1967

M.G. devient une partie du groupe British Motor Holdings
Lancement de la MGC - juillet
Lancement de la MGB Mark II - octobre
Dernière Austin-Healey 3000 construite à Abingdon

1968

Lancement de la MG 1300 (Sports Sedan) - avril
British Motor Holdings fusionne avec Leyland Motor Comparny pour former le groupe British Leyland Motor Corporation (BLMC) - 11 mai
M.G. devient une partie du groupe British Leyland Motor Corporation (BLMC)

1969
Modifications sensibles de la MGB Mark II et de la Midget Mark III - octobre
1970
Le département "compétitions" d'Abingdon est fermé par le groupe BMLC
1971
250.000 MGB construites - 27 mai
Fin de la production des berlines M.G. (MG 1300) - août
1972
Meilleure année de production à Abingdon, avec 55.639 unités produites
Nouvelles modifications sensibles de la MGB Mark II
Lancement de la MGB GT V8 - 12 décembre
1973
Butoirs de pare-chocs en caoutchouc "Sabrina" - septembre
1974
Ré-ouverture du département "Special Tuning" par BMLC (Leyland ST)
Lancement de la Midget 1500
Introduction des pare-chocs "rubber bumpers" sur les modèles MGB et Midget - octobre
1975
Arrêt de l'exportation des MGB GT aux USA au 1er janvier
1.000.000 de M.G. construites
Nationalisation du groupe BMLC qui devient British Leyland Ltd - 27 juin
1976
Fin de la production des MGB GT V8 - juillet
1977
0
1978
Création de la future sublime "Malachite-Gold" - 2-4 octobre
1979

50 ans de production de voitures M.G. à Abingdon
Lancement de MGB Limited Edition US - avril
Fin de la production des Midget - août
British Leyland annonce qu'il va fermer l'usine M.G. d'Abingdon - septembre

1980
500.000 MGB construites - janvier
Dernières MGB construites le 22 octobre 1980 - 524.392e MGB
1981
Fermeture des usines M.G. d'Abingdon
1982
Création du groupe Austin - Rover

Les gammes de modèles M.G.

Morris - M.G. Super Sports

Les premières voitures développées par Cecil KIMBER et son équipe correspondent à des transformations à caractère sportif de voitures Morris existantes. Mécanique et carrosserie sont modifiées et les véhicules portent déjà les lettres M.G. inscrites dans le fameux octogone. Les voitures restent pourtant identifiées par la marque Morris. C'est parmi elles que Cecil KIMBER situait la "première M.G." : la "Old Number 1".


M.G. Sports Six

La série 18/80 correspond aux premiers modèles développés sur un châssis original M.G. Elles sont en outre équipées d'un gros moteur 6 cylindres préparé en usine. La première voiture conçue pour la compétition par M.G., hormis la "Old Number 1", constitue le sommet de cette série : la 18/100 Mk III "Tigress".


Midget d'avant-guerre (ACT)

La série "naine" ou "miniature" est née d'une extrapolation sportive de la petite Morris Minor. Première voiture de sport offerte à un prix "accessible" et porte-drapeau de la marque M.G. dans tous les types de compétition, la série Midget restera présente jusqu'à la fin de l'histoire M.G. Dans cette gamme, sont présentées les Midget possédant un moteur à arbre à cames en tête, soit toutes les séries jusqu'à la Midget TA non comprise. Pusieurs modèles, produits en séries limitées, sont de véritables voitures de courses : la C "Montlhéry", les J3 et J4, le modèle Q et surtout le modèle R, révolutionnaire sur bien des points.


Magna

La Magna, vis-à-vis de la Midget, c'est la "grande". Elle est en effet plus longue que la Midget, mais surtout elle est équipée d'un moteur 6 cylindres et d'une boîte à 4 vitesses. Elle ne sera déclinée qu'en deux types : la Magna F, puis la Magna L. Les deux types sont très élégants et présentent une finition luxueuse. La calandre légèrement inclinée est propre aux modèles Magna. Le nom de Magna ne sera plus utilisé par la suite par M.G.

-

Magnette d'avant-guerre

Contraction de "Magna" et "Midget", la Magnette devait être une gamme intermédiaire. Mais, dès le départ, son châssis est plus long et plus large que celui de la Magna, et son moteur sera vite aussi gros et plus puissant que ceux des Magna. Le développement de nombreux modèles sur une courte période, rend la gamme difficile à cerner. La gamme Magnette va culminer avec la mythique K3, voiture de course et de record. Le nom de Magnette sera encore utilisé après guerre pour désigner deux autres séries, au grand dam des très conservateurs amateurs de M.G.


S-V-W

Il s'agit des plus luxueuses voitures M.G., construites entre le milieu des années 30 et le début de la guerre. Leur production correspond à un changement fondamental dans la politique de la marque, changement imposé par le groupe Nuffield dont dépend alors M.G. Outre le fait que M.G. est tenu d'abandonner ses activités liées à la compétition, les nouveaux modèles doivent exploiter les ressources du groupe. Les S-V-W et Midget de la série T en sont les premières réalisations, mais dans deux gammes bien distinctes. Dotées d'un 6 cylindres culminant à 2,6 L de cylindrée, les S-V-W ne sont plus des voitures de sport sensu stricto, mais de grandes, confortables et puissantes berlines censées concurrencer les plus prestigieuses productions britanniques.


Midget T

La Midget T introduit de nombreuses innovations et, en particulier, elle abandonne le moteur à arbre à cames en tête. Les deux premières séries, TA et TB, seront construites avant-guerre, et découvertes par les G.I. stationnés en Grande-Bretagne durant la guerre. Tombés sous le charme, ils importent en masse aux USA le modèle TC construit juste après la guerre. Cela aura une double conséquence : en Grande-Bretagne de donner le souffle nécessaire à M.G. pour reprendre ses activités, et aux USA de lancer véritablement la compétition automobile amateur. Malgré des origines vieillissantes, le reste de la gamme T sera diffusé jusqu'au milieu des années 50. C'est la dernière M.G. à propager l'image du typique petit roadster anglais.

-a

Berlines d'après-guerre

La production de la série Y a été retardée par la guerre. Moins exclusive que les SVW précédentes, elle reste une berline luxueuse, qui s'est faite remarquer en compétition. Les berlines suivantes sont souvent qualifiées de "clônes" d'autres voitures du groupe BMC auquel fait désormais partie M.G. Le dernier modèle, dessiné par Pininfarina, n'est d'ailleurs pas construit à Abingdon. Pour redorer le blason des berlines, on reprend l'appellation Magnette, dès la série ZA. La Magnette Farina Mark IV est, à la fois, la dernière Magnette, et la dernière "grosse" berline M.G. Longtemps négligées, ces différentes berlines retrouvent aujourd'hui leur charme. La liste de l'alphabet désignant les types se termine par la série Z. Une nouvelle série alphabétique doit commencer pour la gamme M.G. suivante...

a-
a-

MGA

Avec la MGA, on recommence la liste alphabétique à la lettre A. Elle se sera fait attendre, pour des raisons indépendantes de la volonté des concepteurs, mais lorsqu'elle est enfin annoncée au public, le 22 septembre 1955, la MGA sait se faire remarquer. Sa ligne rompt définitivement avec celle des roadsters d'avant-guerre, qu'avait prolongée la série T. Elle n'est pas sans rappeler celle des Jaguar XK, elle-même inspirée du modèle précurseur Touring des BMW d'avant la guerre. La MGA ramène en outre M.G. dans les grandes compétitions et devient une voiture emblématique. Elle n'était prévue que pour 3 ou 4 ans, mais le manque de crédits de la maison mère, l'a conduite à tenir 7 années. De plus en plus puissante et fiable au fil des versions, elle constitue aussi un beau succès commercial, plus de cent mille étant construites.

a-

Midget

Après quelques années d'interruption, revoici la Midget. M.G. décide de produire une petite voiture de sport moins élaborée et moins coûteuse que la MGA. En accord avec Austin-Healey, qui souhaite faire évoluer sa première version de la Sprite ("Frogeye"), une même voiture est produite sous les deux appellations Sprite et Midget, d'où la contraction "Spridget" souvent utilisée à leur égard. La ligne - l'arrière tout particulièrement - annonce déjà la MGB. Les Midget seront produites jusqu'en décembre 1979, un an avant la fin de la marque M.G. à Abingdon, alors que la Sprite est arrêtée environ 10 ans plus tôt. La dernière version, qualifiée de Midget 1500, hérite du moteur de la Triumph Spitfire, car M.G. et Triumph font désormais partie du même groupe British Leyland.


Sports Sedan

Il s'agit d'une gamme de berlines M.G. d'après-guerre, mais sans filiation directe avec les autres voitures de la marque. Traction avant, moteur tansversal et suspension hydrolastic : rien n'évoque la marque de fabrique M.G. Elle n'est d'ailleurs pas construite à Abingdon. C'est la version M.G. de la BMC 1100 imaginée par Issigonis, et produite par plusieurs autres marques du groupe. Dans la seule gamme M.G., désignée aux U.S.A. par l'appellation "Sports Sedan", elle connaît une évolution assez compliquée. Mais elle présente un rapport volume / capacité record et, en une petite dizaine d'années, les différentes versions BMC de ce modèle ont été produites à plus de 3 millions d'exemplaires. La version MG a toujours bénéficié la première des meilleures mécaniques, et elle a maintenu un niveau de finition supérieur à la moyenne. Dans sa verson bi-colore, elle est vraiment craquante.


MGB

Enfin, nous y voici. Bien lancéé par la MGA, moderne et apte à toutes les améliorations mécaniques, se faisant remarquer juste ce qu'il faut dans les plus prestigieuses manifestations sportives, la MGB va "cartonner" pendant près de 20 ans, en 4, 6 et 8 cylindres, en cabriolet comme en coupé. Le marché US l'adopte très rapidement, ce qui lui assure sa pérénnité, mais il devra se passer de la version GT dès 1974. Heureusement qu'elle est bien née la MGB car, pour tenir deux décennies, les autorités de British Leyland ne lui ont pas fait beaucoup de cadeaux. Mais le public est conquis, et la clientèle en redemande, (toujours aujourd'hui... ) : plus d'un demi million de MGB, toutes variantes confondues, ont été produites. C'est un record en matière de voitures sportives, qui n'a été battu très récemment que par la petite Mazda Miata (MX-5) qui, en digne héritière, partage avec la MGB la même "vision" du roadster classique.


M.G. expérimentales et de records

Les prototypes des voitures M.G. sont désignés par les lettres Ex, pour Experimental. Les premiers protoypes Ex1, Ex2 et EX3 ont précédés en 1928 les modèles 18/80 Mk I, tandis que la 18/80 Mk II se basait sur le prototype Ex4. Dès le transfert des installations à Abingdon, en 1929, la numérotation des prototypes est modifiée. Les numéros Ex101 à Ex119 sont réservés aux évolutions des voitures existantes, tandis qu'à partir de Ex120, les numéros désignent les prototypes de nouveaux modèles. Seules quelques unes des multiples voitures expérimentales font l'objet de fiches individuelles sur ce site, mais la page relative aux M.G. Spéciales présente brièvement les principaux modèles.



Classement alphabétique par type

La désignation des types par une lettre de l'alphabet ne commence qu'avec la 18/80 Mark II. Les voitures précédemment construites par Morris Garage, tant les Super Sports que la 18/80 Mark I, ne sont donc pas identifiées dans cette liste.
Les modèles Ex identifiés dans le tableau ci-dessous sont limités à ceux faisant l'objet d'une fiche individuelle.
D'autres modèles Ex sont décrits sur la page des M.G. Spéciales.

Plusieurs lettres ne sont pas utilisées, mais certaines avaient été prévues pour des véhicules construits à l'état de prototype mais non passés en production.

Après la Magnette Z, et avant qu'une nouvelle liste alphabétique ne recommence avec la MGA, les Magnette Farina ne sont pas identifiées par une lettre de l'alphabet. Il en va de même pour les Sports Sedan et pour les Midget des années 60 et 70.

Type A
18/80 Mk II
Type B
18/100 Mk III
Type C
Midget C
Type D
Midget D
Type Ex
Type F
Magna F1
Magna F2
Magna F3
Type J
Midget J1
Midget J2
Midget J3
Midget J4
Type K
Magnette K1
Magnette K2
Magnette K3
Magnette KN
Type L
Magna L1
Magna L2
Type M
Midget M
Midget M 12/12
Type N
Magnette NA
Magnette NB
Magnette ND
Magnette NE
Type P
Midget PA
Midget PB
Type Q
Midget Q
Type R
Midget R
Type S
SA
Type T
Midget TA
Midget TB
Midget TC
Type V
VA
Type W
WA
Type Y
YA
YT
YB
 
Type Z
Magnette ZA
Magnette ZB

MGA
MGB
MGC

Références

Quelques sites Web documentaires
M.G. Cars Enthousiasts' Club Commentaires et illustrations de tous les modèles M.G.
M.G. Car Club of Sweden : M.G. models (S) Description de chaque modèle, production et qq illustrations
Carfolio.com : specifications MG Spécifications techniques de nombreuses marques
Conceptcarz & more Spécifications et photos de nombreuses marques
Channel 4 : 80th M.G. Anniversary Rétrospective de l'histoire M.G., avec nombreuses photos officielles
MotorBase : M.G. Hhistoire des marques, avec illustrations et spécifications
Oldtimer gallery : M.G. (Ru) Importante collection d'images de nombreuses marques
Goodwood Circuit Revival (UK) Photos de M.G. de compétition (statiques ou en course)
Steve & Linda's Web site : Classic M.G. Automobiles Collection d'images d'archives M.G.
Haynes Motor Museum Historique M.G. avec qq illustrations des modèles d'après guerre
Classic M.G. (UK) Photos diverses (archives et actuelles) de M.G.
Terry Bone Classic MG from Sussex (UK) Site marchand avec de très belles illustrations
Classicar Garage : M.G. Site marchand avec de très belles illustrations
Ouvrages de référence
Enjoying MG, Revue mensuelle du MG Owners' Club
WHERRY J.H. 1968, Histoire des grandes marques : MG, Bibliothèque Marabout Service (MS99), Editions André Gérard & C°, Verviers, 220 p.


© JP Donnay 2003 à 2014
Créé le 27 juin, 2003 - Mise à jour de la page le 23 août, 2016