Malachite-Gold - Fiches des M.G. spéciales

Commentaires

Cyril Kieft (1911-2004) commence sa carrière avec son père dans l'industrie métallurgique. Avant la guerre, il possède plusieurs usines qu'il revend en 1946 au moment de la nationalisation. Il continue dans diverses activités industrielles à Bridgend (South Wales), et en 1949 il achète la société automobile Marwyn. Il construit ainsi sa première monoplace Kieft 500cc sur base de la défunte Marwyn, dont plusieurs exemplaires sont vendus. Une première voiture de sport est également produite (une Formule 3 avec garde-boue et éclairage) équipée d'un moteur BSA de 650cc. En 1950, Cyril Kieft engage Stirling Moss, Ken Gregory et John Neill pour établir une série de records (14) à Montlhéry avec 2 Kieft 500cc et une 350cc. Moss et Gregory créent alors avec Cyril Kieft, la Kieft & Company Ltd dont ils sont tous trois directeurs. Ils développent un nouveau modèle qui remporte les championnats de Formule 3 en 1952 et 1953. En 1952, Moss part chez Cooper, et la compagnie est dénommée Kieft Cars Ltd. Elle s'installe à Wolverhampton où sont produites des Formule 3 (500cc), Formule 2 (2 litres) et même une Formule 1 (mais dont le moteur V8 Coventry Climax de 4,5 litres ne sera définitivement opérationnel qu'en... 1999!). Ces voitures courent avec succès (notamment aux mains de Bernie Ecclestone). Parallèlement, des Sports Cars à 3 places (avec conduite centrale) sont produites, dont la majeure partie des éléments mécaniques sont d'origine MG, tandis que le moteur MG TF 1250cc est le plus souvent installé, mais les succès sont mitigés en compétition. Une nouvelle voiture de sport à carrosserie en fibre de verre sort en 1954 avec le moteur Coventry Climax 1100cc. La Sports Car 1100 recevra par la suite des carrosseries légèrement différentes, toujours en fibre de verre, et d'autres moteurs dont le Bristol de 2 litres et même un V8 Chrysler. La dénationalisation de l'industrie métallurgique rappelle Cyril Kieft vers son premier métier et il vend sa société de voitures au pilote Berwyn Baxter en 1956. La société déménage pour Birmingham où des modèles 1100 sont encore produits jusqu'en 1960. Le rallyman Lionel Mayman reprend la société pour développer une formule Junior et une formule 2 qui n'eurent pas le succès escompté, et la firme ferme en 1961.

Kieft MG

Kieft Speedster 1953 à moteur MG TF puis à
moteur MGA en 1955 (photo Michel Leroux) (URL)

Kieft MG 1953 (URL)

Quelques autres modèles Kieft

Publicité de 1952 pour la Kieft 500cc des records, pilotée notamment par Stirling Moss (URL)

Kieft GP F1 à moteur Coventry Climax "Godiva" V8.
Gauche : à Donington en 2007 (photo J. Chapman)
Droite : à Spa-Francorchamps en 2015 (photo J.P. Donnay)

Kieft Bristol 1953 (URL)
Kieft 1100 Sports Car 1954, construite pour
la fille de Cyril Kieft (URL)
Kieft Barchetta 1955 (URL)
Kieft Climax 1100 Sports Car 1959 (URL)

Références spécifiques

Sites Web :

Livres / articles :

  • Grande Encyclopédie de l'Automobile - Alpha Auto, 1975: Kieft, p. 2032.

MG Spéciales
© JP Donnay 2003 à 2009
Mise à jour le 10 octobre, 2015