Malachite-Gold - Fiches des modèles M.G. anciens

1958-1960


Modèle : MGA 1500 Twin-Cam
Crédit photographique : MGA Twin Cam Enthousiasts

MGA Twin-Cam au Liège-Rome-Liège 2001 (URL)
MGA Twin-Cam Coupé 1959 (URL)
Moteur MGA à double arbre à cames en tête (URL)
Tableau de bord d'une MGA Twin-Cam roadster (URL)
MGA Twin-Cam Coupé 1959 (URL)

Caractéristiques techniques

Moteur 4 cylindres double ACT Bloc d'origine Bloc "B"
Cylindrée 1588 cc Carburateur(s) 2 S.U. H6 1" 1/2
Compresseur Non Puissance 108 bhp à 6700 t / min
Alésage / course 75,41 x 89 mm Taux de compression 9,9
Vitesses 4 synchro 2, 3 & 4 Rapports de boîte 1,00 /1,374 / 2,214 / 3,64
Rapport de pont 4,30 Empattement 94" (2388 mm)
Suspension avant Indépendante avec ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques Freins av. / ar. Hydrauliques
Disques av. et ar. 11"
Suspension arrière Lames semi-elliptiques et amortisseurs hydrauliques Voies av. / ar. 47" 3/8 (1206 mm) /
47" 7/8 (1216 mm)
Fixation roues Boulonnées sur disque acier
Pneus Dunlop Road Speed 4
15 x 5,90
Longueur 156" (3962 mm) Lageur 58" (1473 mm)
Hauteur 50" (1270 mm) Poids Roadster : 2015 lb (914 kg)
Coupé : 2105 lb (954 kg)
N° Châssis 501 à 2611 Vitesse maximum 115 mph (185 km/h)

Production
MGA TwinCam Roadster
1788
MGA TwinCam Coupé
323
Total MGA TwinCam
2111
Production totale estimée
(tous modèles MGA confondus)
101081

Commentaires

Position du modèle : Moins de deux ans après la sortie de la MGA 1500, très bien accueillie, la concurrence est forte sur les petites sportives, notamment chez les autres constructeurs britanniques (Triumph, Sunbeam...). Une version plus musclée de la MGA est nécessaire. Deux prototypes de moteurs "B" à double ACT ont été testés, dont l'un sur la voiture de record Ex-181 en août 1957. La MGA Twin Cam sera finalement commercialisée avec le moteur 1,6 L à double ACT en juillet 1958, dans une caisse extérieurement très peu différente de la MGA 1500. Le capot avant sera un peu modifié pour contenir le nouveau moteur, et cette modification sera d'ailleurs conservée sur tous les modèles MGA ultérieurs. Outre le moteur, l'amélioration de la Twin Cam porte sur les freins à disque Dunlop, similaires à ceux équipant les Jaguar de l'époque, remplaçant les freins à tambours avant et arrière de la 1500. Plusieurs options permettaient de renforcer encore le caractère sportif de la Twin Cam (rapport de pont, radiateur d'huile, etc.). Malgré une conception résolument tournée vers la compétition, et par conséquent d'entretien délicat, la MGA Twin Cam est le plus souvent livrée à un usage courant. Les conséquences sont dramatiques, pour le moteur et pour la réputation du modèle qui ne sera produit que durant deux années. Le stock de pièces prévu pour la Twin Cam (freins à disque, etc.) sera ré-utilisé sur le modèle MGA De Luxe.
Variantes : Essentiellement distribuée en version cabriolet, la MGA Twin Cam a aussi été produite en quelques centaines d'exemplaires en version coupé. Durant sa période de production, les changements de législation vont imposer des modifications des feux et clignotants avant et arrière. Ces modifications, qui seront intégrées au modèle MGA 1600, seront aussi reportées sur les Twin Cam contemporaines. Les dernières Twin Cam présentaient un taux de compression plus bas et une puissance limitée à 100 bhp, ce qui ne les rendaient guère concurrentielles face à la dernière génération de MGA 1600 Mk II.
Signes distinctifs : Extérieurement, les jantes ajourées en tôle mais à fixation centrale par papillons sont typiques de la Twin Cam. Des badges "Twin Cam" sont présents sur le coffre arrière et les ailes avant. Le tableau de bord reçoit une instrumentation particulière et est couvert de tissus, tandis que la tablette supérieure est traitée anti-reflets. Des sièges mieux adaptés à la compétition sont proposés en option. Ils sont souvent, mais pas systématiquement installés.
Compétition : Dès août 1958, une MGA Twin-Cam pilotée par J. GOTT et R. BROOKES est engagée au Marathon de la route, Liège-Rome-Liège, formant le team BMC avec 4 Austin-Healey de 2,5 L. La MGA et 3 Healey terminent l'épreuve (parmi les 22 sur les 108 partants !). La MGA est 9e au général, tandis que les Healey de Pat MOSS et Nancy MITCHELL sont 14e et 15e, mais occupent les 2 premières places de la coupe des Dames. Une MGA Twin-Cam Coupé, pilotée par la même équipe qu'au Marathon, est engagée au Monte-Carlo de 1959, mais est accidentée dans la dernière étape. Les 2 Twin-Cam qui se présentent au rallye des Tulipes et celle engagée à l'Acropole la même année, ainsi que celle qui se présente au rallye des Alpes de 1959 connaissent malheureusement la même fin. Dans ce dernier rallye, figurent les nouvelles Austin-Healey 3000 qui vont devenir la référence du team BMC durant les années suivantes.

La MGA Twin-Cam de
Lund et Escott
aux 24 Heures du Mans 1960

Mais la Twin-Cam réussit aux 24 Heures du Mans 1960, où T. LUND et C. ESCOTT se classent 12e au général et 1er de classe (la victoire ayant, cette année là, été remportée par O. GENDEBIEN et P. FRERE sur Ferrari 250/TR).

Illustrations

Dans "Le Mystère de la zone Z", une des premières BD de Bob Morane (édition originale 1963) dessinée par Gérald Forton sur scénario d'Henri Vernes, le héros roule en MGA. Les jantes et la facilité avec laquelle la MGA lache une grosse Mercedes, font penser qu'il s'agit d'un modèle 1600 Twin-Cam...
L'intégrale Bob Morane - tome 3, Editions Ananké, Bruxelles, 2004, p. 87
Now... A Special Top Performance MGA
Couverture d'un dépliant de 1958 illustrant
le moteur et le système de freinage de la Twin-Cam
Source : McLellan's Automotive

Références spécifiques

Sites Web :

Livres / articles :


MG Modèles anciens
© JP Donnay 2003-2004-2005-2006-2007
Mise à jour le 6/08/08