Malachite-Gold - Fiches des modèles M.G. anciens

1973-1976


Modèle : MGB GT V8
Jantes spécifiques au modèle GT V8
Crédit photographique : MG Rover Moscow

MGB GT V8 Rubber Bumpers Flamenco Red (URL)
Vue 3/4 arrière d'une MGB GT V8 1974 (URL)

Compartiment moteur d'une MGB GT V8 (URL)

Tableau de bord d'une MGB GT V8 1975 (URL)
MGB GT V8 COSTELLO avec bosse de capot
et le V à côté du badge (URL)
Moteur V8 d'une MGB roadster COSTELLO (URL)

Caractéristiques techniques

Moteur 8 cylindres V à 90° Bloc d'origine Buick - Rover
Cylindrée 3528 cc Carburateur(s) 2 S.U. HIF6
Compresseur Non Puissance 137 cv à 5000 t / min
Alésage / course 71,12 x 88,90 mm Taux de compression 8,25
Vitesses 4 synchro + overdrive sur 3e et 4e (4e uniquement à partir du modèle GD2D1 1400) Rapports de boîte 1,00 // /
Rapport de pont   Empattement 91" 1/8 (2314,5 mm)
Suspension avant Indépendante, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs hydrauliques, barre stabilisatrice
Freins av. / ar. Hydrauliques avec servo
Disques av. 10" 3/4
Tambours ar. 10"
Suspension arrière Lames semi-elliptiques, amortisseurs hydrauliques Voies av. / ar. 49" (1244,6 mm) /
49" 1/4 (1250,9 mm)
Fixation roues Jantes ajourées boulonnées Pneus 175 HR x 14
Longueur 154" 3/4 (3931 mm) C/B Lageur 59" 15/16 (1523 mm)
158" 1/4 (4000 mm) R/B
Hauteur 49,96" (1269 mm) C/B Poids 2427 lb (1101 kg)
50" 7/8 (1292 mm) R/B
N° Châssis GD2D1 (RHD) / GD2D2 (LHD)
C/B : 101-1956
R/B : 2101-2632+2701-2903
Vitesse maximum 124 bhp (200 km/h)

Production
Pré-production et développement
9
MGB GT V8 Chrome Bumper
1856
MGB GT V8 Rubber Bumper
735
Total MGB GT V8
2600

Commentaires

Position du modèle : L'intention d'augmenter les perfomances de la MGB a toujours été présente chez M.G. Mais après l'échec de la MGC, l'embroglio né de la mise en place du groupe BL en 1968 ne rassemblait pas les conditions favorables. Un premier prototype V8 aurait pourtant été développé en usine en 1970. Mais dès la fin 1969, Ken COSTELLO, un préparateur indépendant, équipe une MGB d'un moteur V8 Oldsmobile de 3,5 litres en aluminium. Le faible poids du moteur ne modifie pas sensiblement la répartition des masses, et COSTELLO va livrer plusieurs dizaines de modèles, tant roadsters que GT, dans les premières années 70. Fin 1972, une version Mark II est même proposée, utilisant une carburation Weber 45DCOE plus performante et moins encombrante, permettant de conserver le capot original de la MGB sans la bosse qui caractérisait les modèles précédents. Ce n'est qu'en 1972 que BL donne le feu vert pour le développement de l'ADO75, en pré-production de la V8 d'usine. Seule la version GT est pourtant autorisée à supporter la transformation. Le bloc moteur retenu est d'origine Buick et date des années 50. Mais il a subi une cure de rajeunissement chez Rover dans les années 60 pour la P5B et la Land Rover. Le moteur en aluminium est plus léger que le 4 cylindres de 1800cc et, équipé de carburateurs SU et d'une ligne d'échappement basse, il se loge dans la MGB sans modifications importantes. Quelques éléments sont repris de la MGC, dont la boîte mais avec des rapports distincts, et l'ensemble du véhicule est surélevé d'un pouce. Les performances sont jugées remarquables par la presse, mais on reproche l'âge du véhicule et le pauvreté de la finition. Le prix demandé est en effet en concurrence avec d'autres voitures de sport européennes et surtout japonaises (Datsun 240Z) plus modernes, plus confortables et plus luxueuses. Quoi qu'il en soit, le modèle sort surtout au mauvais moment. 6 semaines après le lancement de la MGB GT V8 en août 1973, une nouvelle guerre éclate au Proche-Orient et c'est le début de la crise pétrolière. Ensuite, la MG GT V8 va subir les transformations "rubber bumper". En 1976, ce sont les moteurs V8 qui viennent à manquer, réquisitionnés qu'ils sont par la nouvelle Rover SD1. Le modèle est donc abandonné par le groupe BL, qui conserve pourtant à son catalogue une Triumph Stag V8 bien moins populaire...

Variantes : Bien que BL ait considéré que la MGB roadster ne pouvait supporter l'augmentation de puissance, de très nombreuses conversions ont été réalisées sur des roadsters par des particuliers et des préparateurs indépendants. L'argument du manque de rigidité du cabriolet paraît d'autant moins crédible que dans le courant des années 90, c'est bien le roadster qui est utilisé comme base de l'éphémère MG RV8. L'absence d'un roadster V8 d'usine a pourtant certainement freiné la commercialisation du modèle aux USA.

Signes distinctifs : En plus des badges "V8" bien visibles su la calandre avant et le coffre arrière, le signe distinctif majeur provient des jantes originales de la MGB V8 : jantes en acier et alliage, ajourées par des ouvertures carrées, noires et chromées, et fixées par 4 écrous. Elles seront reprises, dans une teinte spécifique, sur le modèle MGB Jubilee (qui n'est pas un V8) qui marquera les cinquante ans de M.G. en 1975.
Remarques : Les 3 premiers modèles de pré-production ont été construits en 1972, tandis que les deux derniers modèles (construits en juillet 1976) sont du type 1977, ce qui élargit un peu la période de vie du modèle V8.

Illustrations

The new MGB GT V8
Catalogue 1973 (BL #3023) disponible en ligne
Source : The V8 Register
MGB GT V8 Fixed Head Coupe
Dessin d'Andy Lenton
Source : Andy Lenton Artist Illustrator Gallery

Références spécifiques

Sites Web :

Articles / Livre :

  • Clausager A.D., Original MGB, with MGC and MGB GT V8. Bay View Books Ltd, Bideford, 1994, 152 p.
  • Ladds R., The MGB Phenomenon, MGOC (article paru dans Enjoying MG, November 2002, pp. 33-37).
  • The MG Year - August - 1973, Enjoying MG, August 2004, p. 52.



MG Modèles anciens
© JP Donnay 2003-2004-2005-2006-2007
Mise à jour 11/11/07