Malachite-Gold - Fiches des modèles M.G. anciens

1935


Modèle : Midget R Single-Seater
Châssis RA-0253
Crédit photographique : The Triple-M Register


Midget R au circuit de Goodwood (URL)

Vue 3/4 arrière d'une Midget R 1935 (URL)

Caractéristiques techniques

Moteur 4 cylindres ACT - 3 paliers Bloc d'origine Midget Q
Cylindrée 746 cc Carburateur(s) 1 S.U.
Compresseur Zoller 4 R/A Puissance 110 bhp à 6.500 t / min
Alésage / course 57 x 73 mm Taux de compression 6,2
Vitesses 4 pré-engagées Rapports de boîte 1,00 / 1,31 / 1,84 / 3,097
Rapport de pont 4,125 / 4,50 / 4,875 Empattement 90" 1/2 (2299 mm)
Suspension avant Indépendante sur les 4 roues Freins av. / ar. Tambours 12"
Suspension arrière Voies av. / ar. 45" 1/2 (1156 mm)
Fixation roues Fixation centrale à papillons sur roues à rayons Pneus 18 x 7,75
Longueur   Lageur  
Hauteur   Poids  
N° Châssis RA-0251 à RA-0260 Vitesse maximum 125 mph (201 km/h)

Production
Single-Seater Racer
10

Commentaires

Position du modèle : Au milieu des années 30, M.G. possédait deux voitures de compétition dans la classe 750 cc à compresseur : les Midget J4 et Q. Toutes deux étaient cependant délicates à piloter, la suspension ne parvenant pas à garder les 4 roues sur la route en toutes circonstances. La Midget R, préparée durant l'hiver 1934-1935 et annoncée en avril 1935, doit répondre à cette difficulté. Pour ce faire, elle innove dans plusieurs domaines. Monoplace de compétition employant le moteur de la Midget Q, légèrement modifié et assisté par un compresseur Zoller, c'est sa structure qui est révolutionnaire. Son châssis est en forme de "Y" : une poutre centrale part du pont arrière jusqu'au niveau du siège, où les deux branches encadrant la boîte et le moteur, rejoignent les suspensions avant. Il est constitué de plaques métalliques soudées électriquement pour former des caissons. Il est particulièrement léger mais très robuste, renforcé par des traverses en U perforées pour en diminuer le poids. Il est en outre combiné à une suspension indépendante sur les 4 roues. Celles-ci sont portées par des doubles triangles suspendus indépendamment par des barres de torsion ajustables. L'amortissement est confié à des amortisseurs hydrauliques, incapables malheureusement d'accepter le grand débattement de la nouvelle suspension. Le freinage exploite aussi une solution classique de M.G. : il est assuré par des tambours de 12" commandés par cables, avec le frein à main portant sur les 4 roues. Reconnu comme instable et "un peu juste", le freinage devait être amélioré. Malgré les quelques imperfections du premier modèle, M.G. posséde maintenant une voiture dont la structure est enfin en mesure d'accueillir des moteurs puissants, 4 cylindres ou plus. La Midget R était faite pour durer, et placer M.G. au rang des prestigieuses marques écumant les grands prix. Or, en 1936, le groupe Nuffield auquel appartient M.G., décide d'arrêter toutes les activités de compétition de sa filiale. Dix exemplaires seulement de la Midget R seront construits, et ses remarquables innovations techniques seront peu à peu intégrées dans la production des voitures de tourisme.

Compétition : Immédiatement après la présentation publique de la Midget R, 4 voitures sont engagées par G. EYSTON dans une compétition à Brooklands en mai 1935. Les équipages sont prestigieux : N. BLACK, W.G. EVERITT, (Sir) M. CAMPBELL, W. HANDLEY et (Miss) D. EVANS. Les voitures se comportent relativement bien sur la piste cahotique de Brooklands, malgré des problèmes en virage. Deux d'entre elles terminent aux deux premières places de leur catégorie. Mais l'arrêt forcé de la compétition par M.G. ne permet pas d'améliorer les modèles. Les voitures sont dispersées et vendues à des écuries privées. L'écurie Meinier de Paris engage ainsi une Midget R pilotée par P. MAILLARD-BRUNE dans plusieurs compétitions. Il remporte notamment sa catégorie au Grand prix de France de 1935. Mais la carrière des Midget R sera de courte durée.


Midget R conduite par W.L. Handley en 1935.

Dans les compétitions internationales, face aux 1500 cc, elles ne peuvent chercher que la victoire de classe. Or en 750cc, Austin sort en 1936 une voiture dont la structure est classique, mais très légère, et avec un moteur à double arbre à cames en tête atteignant 125 mph ! Kenneth EVANS fait modifier les moteurs des 3 Midget R de son écurie en installant également un double ACT. Mais les résultats ne sont pas convaincants.

Remarques : Le moteur de la Midget R porte les numéros de série des moteurs de la Midget P. Il s'agit du même bloc, d'une cylindrée de 746 cc avec compresseur, mais de 847 cc sans compresseur.


Illustrations

MG Racing in the 1930s
Source : The Octagon, January 2006, p. 15
La Midget R de Dinky Toys
Source : Encyclopédie Dinky Toys - J. Dujardin

Références spécifiques

Sites Web :

Articles :
  • Green M., Seventieth Anniversary of the R-type, Enjoying MG, November 2005, pp. 10-15.
  • The MG Year - April - 1935, Enjoying MG, April 2004, pp. 48-49.

MG Modèles anciens
© JP Donnay 2003-2004-2005-2006
Mise à jour le 29/07/08