Malachite-Gold - Fiches des modèles M.G. anciens

1949-1953


Modèle : Midget TD 1950
Crédit photographique : Terry Bone Classic MG from Sussex

TD 1950 illustrant bien la nouvelle forme
enveloppante des ailes avant (URL)
Vue 3/4 arrière d'une TD 1953
présentée comme TD2 (pas Mk II) (URL)
TD 1951 fermée - Le modèle serait dans l'état original
(URL)
Tableau de bord en cuir avec les 2 cadrans
principaux face au conducteur - TD 1952 (URL)
Une TD 4 places 1953 conçue
par l'importateur américain INSKIP Motors (URL)

Caractéristiques techniques

Moteur 4 cylindres OVH 3 paliers Bloc d'origine XPAG TD
Cylindrée 1248 cc Carburateur(s) 2 S.U.
Compresseur Non Puissance 54,4 bhp à 5200 t / min
Alésage / course 66,5 x 90 mm Taux de compression 7,25
Vitesses 4 Rapports de boîte 1,0/1,355(1,385)/2,07/3,50
Rapport de pont 5,125 / 4,875 / 4,555 Empattement 94" (2388 mm)
Suspension avant Indépendante avec ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques Freins av. / ar. Hydrauliques - Tambours 9"
Suspension arrière Lames semi-elliptiques et amortisseurs hydrauliques Voies av. / ar. 47" 3/8 (1198 mm) /
50" (1270 mm)
Fixation roues Boulonnées sur disque acier
Fixation centrale et rayons en option (1953)
Pneus 15 x 5,50
Longueur 145" (3683 mm) Lageur 58" 5/8 (1489 mm)
Hauteur 53" (1346 mm) Poids 2072 lb (941 kg)
N° Châssis TD-0252 à TD-0xxxx Vitesse maximum 83 mph (133 km/h)

Production
TD & TDII
27954
Production totale estimée
(tous modèles TD confondus)
29664

Commentaires

Position du modèle : Le succès de la TC, aux USA en particulier, justifie le maintien d'une silhouette similaire pour le modèle TD. La TC utilisait pourtant essentiellement des solutions de la TB imaginées avant guerre, et les innovations apportées à la TD sont nombreuses. Plusieurs sont empruntées au modèle Y : le châssis à caissons tout d'abord, qui est en outre monté par dessus l'essieu arrière, et non plus dessous, pour pemettre un plus grand débattement de la suspension. La suspension indépendante à l'avant, équipée de ressort hélicoïdaux et d'amortisseurs hydrauliques, solution imaginée par un certain Issigonis (oui, oui, c'est bien lui : Monsieur Mini) pour la Morris et reprise pour la Y. La direction à crémaillère ensuite, qui, couplée avec des roues beaucoup plus petites, améliore sensiblement la tenue de route. Extérieurement, ce sont surtout les ailes avant enveloppantes et l'absence de roues à fils qui ont suscité les critiques des MG'istes conservateurs. Le marché américain restant l'objectif principal, la TD est disponible avec volant à gauche (une première chez M.G. !) ou à droite, et la disposition du nouveau tableau de bord suit le mouvement...
Variantes : Plusieurs détails ont changé ou sont apparus durant les quatre années de production. En particulier, un changement du type de moteur est intervenu dans le courant de 1951 (?) afin de prendre en compte une série de petites améliorations. A partir du n° 9408, le moteur est en effet identifié comme XPAG/TD/2, et le modèle de véhicule comme TDII (à ne pas confondre avec la Midget TD Mark II). Des modifications extérieures et des améliorations du confort apparaissent dans la dernière année de production pour faire face à la concurrence (position du moteur d'essuie-glace, forme des feux arrière, option de roues à fils, etc.).
Signes distinctifs : Extérieurement, la TD se distingue bien des modèles précédents de la série T par ses ailes avant beaucoup plus enveloppantes, et la présence de pare-chocs avec butoirs. D'autre part, les TD sont équipées de roues plus petites et les jantes originales sont pleines et non plus à rayons. M.G. réintroduit pourtant les roues à fils en option en 1953. Les phares ne sont pas encore intégrés à la carrosserie, comme ils le seront dans le modèle TF suivant. Le tableau de bord est désormais couvert de cuir, avec une boîte à gants du côté passager et les deux cadrans principaux, de forme circulaire, face au conducteur.
Compétition : Betty HAIG qui a couru sur TC et Y, fait son dernier rallye, le Paris - Saint-Raphaël 1951, sur Midget TD. D'une façon générale, les Midget TD participent à côté des modèles Y, à plusieurs compétitions internationales. Ensemble, elles remportent plusieurs récompenses, dont le prix d'équipe, aux 1000 miles du rallye Daily Express de 1950 où la Midget TD était pilotée par G. HOLT / S. ASTBURRY. Sur le continent aussi, des TD engagées par des pilotes privés et des importateurs se présentent dans les compétitions. Aux USA, les TD ont succédé aux TC auprès des pilotes amateurs et elles sont soumises à des préparations multiples leur permettant d'améliorer leurs performances et de gommer leur supplément de poids. C'est largement pour répondre à cette demande des amateurs américains que le "kit" de compétition et la TD Mark II seront produits.
H.D. Brundage au volant d'une TD à Watkins Glen en 1950 (URL)
Remarques : Comme pour la TC précédente, la TD s'est surtout vendue aux USA, où près des deux tiers de la production ont été écoulés. Modèle à la forme déjà archaïque au début des années 50, mais disposant d'un bon châssis et d'une bonne mécanique, la TD a été déclinée dans des carrosseries beaucoup plus modernes par les designers italiens Bertone et Michelotti (voir les fiches Arnolt MG, MG Ghia-Aigle et MG TD Vignale). Parmi les variantes originales, on note aussi la production limitée d'une série TD à 4 places par l'importateur américain Inskip Motors Inc., montrée au salon de New York en 1953.

Illustrations

Si vous avez vu ma page BD du site Malachite-Gold,
vous saviez que je n'allais pas la rater !
La MG TD du colonel Harold Wilbeforce Clifton dans "Une panthère pour le colonel" Editions du Lombard, 1982, p. 5
Enjoy the sun... and the fun !
Publicité d'époque pour la MG Midget TD
Source : The Original TD Midget
John Fitzgerald Kennedy et Jacqueline Bouvier au début de leur relation, dans une MG Midget TD

Références spécifiques

Sites Web :

Articles :


MG Modèles anciens
© JP Donnay 2003-2004-2005-2006-2007
Mise à jour le 2/06/09