Rubriques :

Vous avez vu le badge
sur la combinaison ?

L'Ambassadeur
 

Depuis plus de quinze ans, Sir Stirling Moss est le plus prestigieux ambassadeur de la MG B dans les compétitions historiques. Depuis les Marathons Pirelli de la fin des années 80, aux dernières éditions du Tour de France Automobile, sa seule présence au volant assure à la MG B, l'intérêt des amateurs et l'attention des médias. A cela, s'ajoute la courtoisie proverbiale de Stirling Moss envers le public, qui renforce le capital de sympathie envers l'équipage et sa monture. Outre l'admiration pour toute sa carrière de pilote (notamment ses records sur la MG Ex 181), ces prestations méritaient bien qu'un modeste hommage lui soit rendu sur ce site consacré à la MG B.

Anecdote

L'idée de dédier une page Web à Stirling Moss vient de Jean-Marie Colleye, amateur de M.G. et de Triumph (ça n'est donc pas incompatible...), et voisin de surcroît, qui me proposa 3 photos prises à Francorchamps lors du passage d'une édition du Tour Auto. Mais quand ? Après queques recherches sur le Net, l'année 1999 semblait probable. Pour s'en assurer, un appel est lancé sur le Forum francophone M.G., et là, c'est la surprise ! Non seulement, quantité d'amateurs tiennent à témoigner leur sympathie pour le pilote et à l'illustrer par des photos prises à diverses occasions, mais la réponse à la question posée vient de ... Stirling Moss en personne ! Il ne me restait qu'à présenter un page Web digne de l'enthousiasme des membres du Forum et de l'amabilité du célèbre personnage.


Les "Tours Auto"

1999 - L'édition du centenaire

La MG B 1962 de Stirling et Susie Moss dans les paddocks de Spa-Francorchamps en avril 1999.
Photos de Jean-Marie Colleye.

Pour sa centième année d'existence, le Tour sort de France et passe par les circuits de Spa et du Nürburgring.


2001

La belle vue du moteur est due à François-David Lemierre (URL).

Les photos de nuit sont de Benoît Cadville (URL), prises à Aix-en-Provence (la 68 n'est pas celle de Stirling Moss).

Celles du bas sont issues du site d'Alex (URL) lors de l'arrivée à Cannes le 14 avril 2001.


2004

Les 2 photos ci-dessus ont été prises au Mans
par Rémi Brochard.

Les 2 photos ci-dessous ont été prises au départ du Trocadéro. La première, à l'arrêt par temps de pluie, par José Laplanche. La seconde, au démarrage, par Pierre Montigny.

Ci-dessus, 2 photos prises sur le circuit de Lédenon, le 24 avril, par Pierre Valine.
Ces 2 photos sont de Benoît Cadville (URL), prises lors de l'arrivée à Saint-Tropez.

2007

Stirling et Suzie Moss reprennent le volant de la MGB 62 pour l'édition 2007 du Tour Auto.

 

 

La photo ci-contre et les deux photos ci-dessous sont de Remi Brochard du Forum MG (URL). Prises sur le circuit Bugatti, où la MG montre qu'elle a souffert des températures excessives à la sortie de Paris (embouteillages + 25° d'avril 2007 !)

Les deux photos ci-dessus sont prises avant le départ, au Grand Palais de Paris,
et font partie du merveilleux site GT Dreams (URL)

2008
Comme l'annonçait le magazine
"MG Enthousiast"
Stirling et Suzie Moss reprennent le
volant de la MG B de Ron Gammons
pour l'édition 2008 du Tour Auto
Au départ de Fontainebleau le 16 avril et arrivée à Vichy
(photos de "Nordiste" du Forum MG)
Arrivée à Brive (photos du haut de "Serge" et photos du bas de "Mitch" du Forum MG )
Au départ de la spéciale de Valliguières (Gard) le 18 avril 2008
(photo de François Michaud - Passion historique)
Une dernière au soleil, sur le circuit du
Castellet (photo de "Nordiste" du Forum MG)

Classic Marathon 1992

La MGB 1963, immatriculée BGS861A, est préparée par Ron Gammons en 1989 pour le Classic Marathon. Ron Gammons et Paul Easter terminent alors 15e et remportent la coupe par équipe, avec une autre MGB déjà conduite par Stirling Moss et Jean Underwood (mais non illustrée ici).

En 1992, toujours dans le (Mitsubishi) Classic Marathon entre Sheveningen (NL) et Merano (I), Stirling Moss et Zoe Herritage utilisent la MGB BGS861A et terminent en septième position (comme le numéro de leur voiture...). La course est cette fois gagnée par l'équipage Ron Gammons et Paul Easter, également sur MGB.


Merci à Jean-Marie Colleye pour la source des 2 premières images,
et à Andy Smith (heureux propriétaire actuel de BGS861A) pour les autres photos en haute résolution
et pour l'historique de la voiture.

Autre course
Suite à l'enquête lancée sur le Forum Auto (catégorie Rallyes historiques), cette photo a été transmise par un des membres du forum ("2000RS"), mais sans légende. On espérait un complément d'information...


Remerciements

Un grand merci pour les contributions amicales de
Jean-Marie, "MG1921", Pierre, Arnaud, Alex, Benoît, José et Michel
et Sir Stirling Moss, à qui nous rendons tous hommage, et qui a eu la gentillesse de témoigner
sa sympathie pour ce site par un message amical.

J'ai enfin pu le voir de près et obtenir un autographe, lors des 6 Heures de Francorchamps 2006.
Il était fort entouré (caméras, photographes, amateurs multiples). Mais je suis parvenu à
faire signer une feuille préparée à cet effet, reprenant la copie de son message électronique.

Je dispose donc d'un "email" AVEC une signature MANUSCRITE de la part de Sir Stirling !


Interview de Tintin

Interview de Suzanne-Edith PEUMERY dans le Journal de Tintin n° 1, 1964, pp.44-46
Document aimablement transmis par Denis Morin

Petite biographie

 Stirling MOSS "Le champion sans couronne"
 Stirling Moss est né le 17 septembre 1929 à Thames Ditton (Angleterre). Ses parents étaient tous deux pilotes automobiles. Son père, Alfred, dentiste de profession, a terminé 14e aux 500 Miles d'Indianapolis de 1924, tandis que sa mère, Aileen, était une pilote de rallye et de trial renommée. Sa jeune soeur Pat (1935) a d'abord brillé dans les compétitions hypiques, avant de piloter en rallye pour BMC. Elle est la seule femme à avoir remporté le Liège-Rome-Liège (en équipe avec Ann Wisdom en 1960).

 Stirling Moss commence la compétition automobile à 18 ans et remporte son premier trial en 1947 sur une petite BMW 328. Dès 1948, il fait une saison complète en Formule 500 (précurseur de la Formule 3) sur Cooper, où il remporte 5 victoires. En 1950, il est sur la scène internationale. Il pilote presque tous les week-ends, sur tous les continents, dans toutes les catégories (16 en tout, dont : Formules 1 et 2, GT, Le Mans, tourisme, etc.) et pour un nombre considérable de marques : Cooper, Jaguar, Connaught, BRM, ERA, Maserati, Mercedes (pilote officiel en 1955), Vanwall, Aston-Martin, Ferrari, Lotus. En 1957, sur la MG Ex191, il bat 5 records de vitesse. Il atteint notamment la vitesse de 245,64 mph, soit 395,31 km/h, le 23 août 1957 à Bonneville ! Il connaît plusieurs accidents en course, dont un grave à Spa en 1960. Mais en 1962, une sortie de route de sa Lotus à Goodwood le laisse inconscient durant quatre semaines et paralysé durant six mois, ce qui l'oblige a abandonner la compétition.

 En 1982, pourtant,il reprend le volant d'une Audi pour le championnat britannique de tourisme, avant de se tourner vers les compétitions de voitures historiques au milieu des années 80. C'est ainsi qu'il termine 3e en 1989 et en 1990 sur MG B au Pirelli Classic Marathon. Au début des années 2000, on le retrouve sur les circuits et dans les rallyes les plus prestigieux, sur son MG B 1962, avec son épouse Susie comme navigateur.

 En cinquante ans de carrière, il aurait participé à 495 compétitions, conduit 84 voitures différentes, atteint 366 fois la ligne d'arrivée et remporté 222 épreuves. Rien qu'en Formule 1, il a obtenu 16 victoires et 24 podiums, 16 "pole positions" et 19 records du tour en course. Il termina à quatre reprises à la deuxième position du championnat du monde des conducteurs entre 1955 et 1958 (3 fois derrière Fangio et une fois derrière Hawthorn), mais il n'a jamais été sacré champion du monde des pilotes automobiles.

 Au delà de ses qualités de pilote, Sir Stirling Moss présente de remarquables qualités humaines. Tous ceux qui ont pu l'approcher ont été séduits par sa courtoisie et sa grande disponibilité. Titulaire de l'OBE (Order of the British Empire) dès 1959, admis à l'International Motorsports Hall of Fame dès la première promotion (1990), Sir Stirling Moss a été annobli le 22 mars 2000.




© JP Donnay 2003 à 2014
Créé le 27 juin, 2003 - Mise à jour de la page le 12 décembre, 2016